3 semaines au Mexique: itinéraire

3 semaines au Mexique: itinéraire

Après le sirop d’érable et la poutine, bonjour les tortillas et la tequila ! Décollage depuis Vancouver et arrivée à Cancun après une escale à Toronto: du Pacifique à la mer des Caraïbes, de 17°C à 35°C…. Les seules choses que nous retrouvons à l’arrivée sont: le soleil, notre bonne humeur et nos sac à dos. Tout va bien, on peut aller explorer le Mexique!

Nous avons vécu beaucoup de choses au Mexique et pour ne pas faire un article plus long que le bras (malgré notre esprit de synthèse hyper développé), nous avons sélectionné les étapes clés:

Wherewillway_Mexique_itineraire

1. Isla Mujeres

Enfin sortis de l’aéroport de Cancun, nous tachons de fuir cette ville qui n’a rien de mexicaine. Pour cela nous montons dans notre premier « Collectivo » en direction de l’embarcadère pour Isla Mujeres. Premier choc culturel en plus du choc thermique, nous voici à bord d’un mini-bus dont la porte latérale ne ferme pas,dont les sièges ont été remplacés par des planches de bois, avec pour compagnons de route un vieux monsieur qui nous dévisage tel des moutons à 5 pattes, une dame qui porte un immense panier d’ANI (aliments non-identifiés) sur sa tête et une joyeuse petite famille dont les enfants ont un regard assez similaire à celui du vieux monsieur à notre égard. Quelques minutes plus tard, nous embarquons sur un ferry qui navigue sur les eaux cristallines en direction d’Isla Mujeres. Cette petite île au large de Cancun est un havre de paix dans un paysage paradisiaque ou ne rien faire est la meilleure des occupations. Cela tombe bien car c’est exactement ce dont nous avons besoin après les 6000 km de traversée du Canada. Programme: repos, plage, bières fraiches et…. à notre plus grande surprise, le premier soir, balade sur la plage et rencontre avec des bébés tortues!!!

A savoir: pour éviter Cancun il existe aussi Isla Holbox, plus au nord. Plus grande elle est également très belle et c’est un super spot pour partir nager avec les requins baleines! Sur Isla Mujeres, l’aubegre Poc-Na est très sympa et abordable. Néanmoins il existe de très nombreuses options pour se loger, vous pouvez aisément faire un tour par vous-même pour voir ce qui est proposé.

2. Tulum

Après avoir rechargé nos batteries, nous prenons la route pour 1h30 de trajet direction le sud et Tulum: le Cancun des Mayas ! La ville de Tulum ne présente aucun intérêt contrairement aux ruines de la ville Maya construite au bord de la mer des Caraïbes. Les ruines sont en bon état, les iguanes y pullulent et le lieu est absolument magnifique tout comme la plage. Il y a néanmoins de nombreux hôtels de luxe qui s’accaparent une partie de la côte mais il est aisé de les éviter, contrairement aux moustiques qui ne rigolent pas dans cette région chaude et excessivement humide: prévoyez un très bon anti-moustiques, sinon vous expérimenterez des piqûres mémorables.

La plage du site Maya de Tulum
La plage du site Maya de Tulum

A savoir: il existe une vraie différence de confort entre les bus 1ère classe et 2nde classe. Vérifiez toujours la différence de prix car quelques pesos peuvent vous offrir un voyage plus agréable. A Tulum, Weary Backpackers est une super auberge avec une piscine salvatrice! Pensez à vous renseigner à l’auberge concernant les prix des trajets en taxi afin de ne pas vous faire avoir.

3. Valladolid

Nous rejoignons la très jolie ville de Valladolid: avec une taille humaine et des couleurs vives ainsi que des bâtiments de type coloniaux, la ville possède un charme indéniable. L’église et le couvent sont également très beaux et bien mis en valeur. Nous nous ressourçons dans un hôtel avec (oh luxe suprême) de l’eau chaude ! Valladolid possède une chose unique: un Cenote en pleine ville. Nous nous sommes empressés d’aller profiter de ce magnifique endroit. Un Cenote? Kézako? Vous connaissez les rivières souterraines? Vous connaissez le calcaire? Et bien imaginez un sol calcaire qui s’effondre au-dessus d’une rivière souterraine: vous obtenez un trou dans le sol avec de l’eau au fond! Et PAF! Un Cenote.

A savoir: essayez de savoir combien payent les locaux pour les crêpes mayas de la place centrale, on a payé 20 pesos et on soupçonne un tarif spécial gringo! Sinon, on vous recommande vivement d’aller manger au Conato, c’est succulent (mais pas facile à trouver les rues étant assez sombres, alors courage! Vous allez bien manger!)

4. Chichen Itzah

Le site de la 7ème merveille du monde se situe à 30min de Valladolid en bus. Arrivés sur place nous sommes assaillis pour acheter mille et une choses inutiles, littéralement cernés par ces vendeurs ambulants qui se trouvent de chaque côté des allées du site. On ne va pas vous le cacher, ça gâche pas mal l’expérience. Le site en lui-même est assez grand, en bon état et bien entretenu. La pyramide principale est en effet impressionnante mais il n’est plus possible de monter dessus. Le temple des mille colonnes et le marché sont les endroits les moins courus par les touristes et donc les plus sympathiques selon nous. Au final nous repartons mi-figue mi-raisin sans trop savoir quoi penser: oui c’est beau mais…. c’est l’un des sites les plus cher (12€ l’entrée seule) et au final assez peu agréable à visiter (si vous ne payez pas de guide, il n’y a aucune information, pas un seul panneau explicatif). Nous avons été plus enchantés par d’autres sites Mayas comme vous le verrez un peu plus tard.

Wherewillway_Valladolid 03
L’une des 7 merveilles du monde: la pyramide de Chichen Itzah

A savoir: il existe un collectivo pour y aller (contrairement à ce qu’on nous a dit, avec aplomb en plus!) et sinon…. ben c’est pas le meilleur des sites Mayas!

5. Merida

Notre première grande ville mexicaine… Nous n’avons pas été déçus! Merida est une jolie ville avec de nombreux bâtiments coloniaux, une place centrale belle et animée et de façon générale, la ville déborde de vie. Il y a de la couleur sur les murs mais également dans la façon de vivre des habitants de Merida: de nombreux marchés, d’innombrables magasins et des gens partout! Nous avons d’ailleurs assisté à la venue pour son discours annuel du gouverneur de l’état du Yucatan: tout le monde était de sortie, sur son 31, les concerts battaient leur plein et les vendeurs ambulants foisonnaient. C’est assez surprenant pour nous de voir un pareil engouement pour un politicien! Il n’y a pas d’attraction majeure à Merida mis à part ses marchés et ses rues mais c’est suffisant et la ville est une excellente base pour visiter les Cenotes alentours et les sites Mayas d’Uxmal et Chichen Itzah notamment. La plage n’est pas bien loin non plus (20 min en collectivo).

Le secret de la bonne humeur des habitants de la région?
Le secret de la bonne humeur des habitants de la région?

A savoir: la meilleure auberge que nous avons faites au Mexique est à Merida –> Nomada’s. Une splendide piscine, un jardin avec iguanes, de jolis espaces communs, un chef qui vient donner des cours de cuisine mexicaine, des chambres grandes et propres… le paradis du backpacker en somme.

6. Uxmal

Situé à environ 1h en bus de Merida le site Maya d’Uxmal mérite clairement le détour. Au contraire de Chichen Itzah, ce n’est pas rempli de touristes et donc de vendeurs ambulants. A vrai dire, ils sont tout simplement inexistants ce qui n’est pas pour nous déplaire. Toujours au rayon des bonnes nouvelles, le site est grand, les monuments variés, en bon état et vous pouvez grimper sur un certain nombre d’entre eux. Le prix de l’entrée est sensiblement similaire à celui de Chichen Itzah (11€), ce qui reste cher. Lors de notre visite nous étions quasiment seuls et nous avons pu déambuler avec plaisir à travers les ruines. Attention néanmoins à bien vous renseigner sur l’heure de passage du bus retour car il n’y en a pas souvent. Préparez vous aussi à un éventuel retard: nous avons attendu le notre 45min en luttant contre les moustiques locaux.

La vue depuis une des pyramides d'Uxmal
La vue depuis une des pyramides d’Uxmal

A savoir: la pyramide tout au fond du site vous promet une ascension abrupte mais une récompense qui en vaut la peine. En effet vous pourrez admirer l’ensemble du site depuis le sommet et la vue des différents monuments au milieu de la jungle est vraiment magnifique.

7. Palenque

Nous avons pris notre premier bus de nuit depuis Merida pour Palenque: 9h de trajet, climatisation à fond et réveil par des policiers pour le contrôle des passeports. On a adoré! Ou pas. En revanche, à notre arrivée à Palenque, le soleil se levait et le ciel était rempli de couleurs absolument splendides, de quoi oublier un peu le trajet en bus. Le temps de trouver notre auberge accompagné par notre nouvel ami allemand, Chris, il était déjà l’heure de départ d’un tour qui durait la journée pour voir le site de Palenque, les chutes d’Agua Azul et la cascade de Mishol-ha. Dans un premier temps nous avons donc découvert les ruines de Palenque: le site est l’un des plus grands du Mexique, sachant que seulement 5% de la cité est aujourd’hui visitable. C’est tout simplement immense et très impressionnant. Les monuments s’enchaînent, un temple, une tombe, un palais etc. Tout cela au beau milieu de la jungle donnant un cadre magique à l’ensemble: certaines cascades méritent clairement le détour et vous pourrez apercevoir des toucans au milieu de la végétation luxuriante. Pour ce qui est de Mishol-ha, c’est une immense cascade derrière laquelle vous pouvez passer (non sans se mouiller… je sais de quoi je parle) pour une expérience assez unique! Les chutes d’Agua Azul n’étaient pas bleues comme leur nom l’indique mais c’était la saison des pluies. Cela reste un très beau site et il est possible de s’y baigner.

L'immensité de Palenque
L’immensité de Palenque

A savoir: il est moins cher de réserver le tour depuis son auberge que depuis la gare de bus ou les rabatteurs ne manquent pas. L’économie, dans notre cas, était de près de 5€ par personne. Par ailleurs, si vous avez le mal des transports, accrochez-vous car la route pour Mizol-ha et Agua Azul, qui est celle qui rejoint San Cristobal de Las Casas, est un enchaînement de virages non-stop. Elle offre néanmoins des panoramas à couper le souffle.

8. San Cristobal de Las Casas

Il y a environ 230km de route depuis Palenque pour atteindre San Cristobal de Las Casas mais le bus met 5h… La fameuse route! Une fois notre cœur et nos intestins remis en place, nous découvrons une ville haute en couleurs et entourées de montagnes. L’air frais nous redonne le sourire et les nombreuses petites rues (dont certaines piétonnes!), la place centrale, les nombreuses églises achèvent de nous convaincre que San Cristobal, c’est bien! Tout comme à Mérida, la ville elle-même est la principale attraction ainsi que son marché. Depuis San Cristobal nous sommes allés visiter le village de San Juan de Chemula qui vaut le détour notamment pour son église hallucinante ou des fidèles viennent sacrifier des poules au milieu de centaines de cierges allumés, assis sur de l’herbe (oui oui, de l’herbe, dans l’église).

Les rues piétonnes de San Cristobal: un vrai plaisir!
Les rues piétonnes de San Cristobal: un vrai plaisir!

A savoir: Erny’s hostel offre des chambres privées pas chères avec petit-déjeuner inclus (moins de 10€ pour 2) mais n’est pas le bon endroit pour réserver vos excursions, préférez l’auberge Puerta Vieja qui offre des services à un tarif imbattable (ainsi qu’un lieu privilégié si vous souhaitez faire la fête).

9. Canyon Del Sumidero

Des crocodiles, des falaises vertigineuses (jusqu’à 1000m !), des chutes d’eau et également un océan de déchets: voila ce qui vous attend au Canyon Del Sumidero. Situé à environ 1h30 de San Cristobal, c’est une des attractions majeures de la région. La route pour y aller offre des points de vue panoramiques sur la vallée vers le Guatemala et le canyon n’est pas en reste: c’est majestueux. Un trajet en bateau permet de serpenter entre les parois de cet environnement naturel et d’en découvrir tous les recoins. Malheureusement, c’est aussi l’occasion de voir toute l’étendue de la bêtise humaine: à un endroit du canyon nous sommes tombés sur un véritable océan de déchets accumulés tant et si bien que le pilote du bateau à du lutter pour le franchir sans casser le moteur. Cela enlève au charme de l’endroit mais il reste un incontournable de la région.

Et voila, le Mexique c’est terminé pour nous. Nous rejoignons le Guatemala depuis San Cristobal de Las Casas. Nous sommes restés 3 semaines et l’itinéraire que nous avons réalisé est largement faisable sans se presser. Si nous n’étions pas restés au sanctuaire pour singes de Tulum (on vous en dit plus dans un prochain article), nous serions sûrement allé du côté de Oaxaca (accessible depuis San Cristobal de Las Casas) qui est une très belle région sur la côte pacifique. Ce sera pour une autre fois. A bientôt pour la suite de nos aventures et encore merci de nous suivre!

Quelques repères: une chambre privée pour deux coûte aux alentours de 200 pesos (environ 12€), une bière dans un bar vous coûtera 25 pesos (1,5€), un repas pour deux bon marché revient à 140 pesos environ (8,3€) et un trajet de bus de 2h environ en classe intermédiaire se paye 90 pesos (5€ – trajet de Cancun à Tulum).

About the Author

Leave a Reply